Un collectif vie scolaire réussi !

La CGT Éduc’action Versailles a réuni le 31 janvier 2024 son premier « collectif vie scolaire » depuis la tenue de son congrès à Cergy en octobre dernier. Pour la CGT Éduc’action Versailles, ce collectif réunit à la fois des CPE et des assistant·es d’éducation, ceci afin de briser les liens hiérarchiques voulus par le ministère. La CGT Éduc’action reste attachée à ce que les CPE ne soient pas intégré·es aux équipes de direction tout comme elle milite pour que les assistant·es d’éducation puissent se retrouver soit en tant qu’étudiant·es soit comme personnels de vie scolaire à plus long terme. Pour ces dernières et derniers, elle milite pour la création d’un statut de la Fonction publique de catégorie B1 (à l’instar des AESH). Pour les étudiant-es surveillant·es, elle milite pour le retour d’un statut de MI/SE qui permette une réelle poursuite d’étude.

Comment suivre des études si on bosse 35h30 à temps plein ?

Les échanges ont été fructueux durant cet après-midi dans nos locaux de Nanterre. Ils ont porté sur les conditions de travail bien entendu, sur les problèmes de sécurité dans les établissements, sur le manque de personnels, sur les salaires. Bref, le travail quotidien du syndicalisme.

Quand il y a des problèmes de violence, on est souvent mis en première ligne !

Toutes et tous, CPE comme Aed, disent être débordé·es, subissent la densité des incidents qui augmentent, n’ont que trop peu de temps à consacrer aux élèves , sont mal ou peu formé·es.

Un autre point est revenu de la part des Aed comme des CPE, c’est la volonté de faire partie de la communauté éducative au même titre que les enseignant·es et les autres personnels.  Des Aed assurent le suivi des classes sans que cela empiète sur le statut des CPE : ils et elles trouvent cela enrichissant car cela leur permet de sortir de la litanie « gestion des absences/ contrôle de la grille/surveillance de la cantine et/ou de la permanence »

L’actualité nous a d’ailleurs rattrapé car, avec les groupes de niveaux que veut instaurer le ministère au collège, les Aed craignent de ne devoir faire désormais que de la permanence.

Ce fut aussi une après-midi de production puisque deux fiches pratiques ont été rédigées suite au collectif.  Elles sont disponibles sur notre site.

Sur le développement du syndicat, nous avons convenu que lors des tournées d’établissement il fallait favoriser au max les binômes enseignant-es/Aed afin de toucher au plus près les personnels.

Décision a été prise de se revoir avant la fin de l’année scolaire. À l’ordre du jour, entre autres, une réflexion sur le référentiel des missions pour le statut de personnels de vie scolaire que nous revendiquons. À l’instar du statut pour les Aesh que nous revendiquons, il s’agirait de mettre du « corps » dans nos revendications. 

Samuel Serre
Co-secrétaire académique

CDIsation des Aed
Retour en haut