Nos recommandations pour le mouvement intra

Nos recommandations pour le mouvement intra

Quelques conseils préalables

Les règles du mouvement sont complexes. Il est donc important de bien réfléchir à ses vœux et de se renseigner sur ces règles. Ce dossier devrait vous y aider. Attention, il n’est valable que dans le cadre des règles de l’académie de Versailles. Vous trouverez dans le dossier de suivi syndical, le barème détaillé avec les bonifications (stagiaires, bonifications familiales, RQTH, APV, TZR et autres sigles barbares…). Ce dossier n’est pas exhaustif, nous vous conseillons donc de contacter nos élu·es paritaires pour vous guider dans vos choix (pièces justificatives, stratégie de vœux) et de bien étudier la circulaire académique et notamment ses annexes (que vous retrouverez sur notre site et celui du rectorat).
Attention à bien respecter le calendrier fixé par le rectorat (annexe 1 de la circulaire) :

  • du 14 mars 12 h au 27 mars 23h59, saisie des vœux sur SIAM / I-Prof, à la rubrique « Consultez votre dossier et saisissez vos vœux de mutation » (il est déconseillé de saisir ses vœux le dernier jour !) ;
  • 7 avril, date limite d’envoi des formulaires de confirmation de demande de mutation, visés par le chef d’établissement, via la plateforme Colibris (bien vérifier les vœux, le barème et ne pas hésiter à y apporter des modifications manuscrites en joignant bien toutes les pièces justificatives (voir dossier) ;
  • du 28 avril au 19 mai à 16h, affichage sur Iprof des barèmes retenus et période de demande de rectifications, avec transmission éventuelles de pièces complémentaires, qui doivent être impérativement envoyées sur Colibris ;
  • 20 mai à 14h, affichage des barèmes définitifs ;
  • 1er juin, affichage des affectations et possibilité de recours (procédures et période définies ultérieurement).

Quels postes, quels vœux ?

À l’issue du mouvement intra-académique, les participant·es obtiendront un poste fixe ou un poste en Zone de Remplacement. Les Agrégé·es et certifié·es ne peuvent être nommé·es (et donc ne formuler des vœux établissements) qu’en collège ou en lycée, les PLP en LP ou en LPO (lycée avec une section d’enseignement professionnel) ainsi qu’en Section d’Enseignement Générale et Professionnelle Adaptée (SEGPA) pour certaines disciplines professionnelles, les CPE et PEPS en collège, lycée et LP. La mention « tout type d’établissement » pour un vœu géographique respecte ces conditions statutaires.

Vous pouvez formuler de 1 à 20 vœux : des établissements précis ou des vœux géographiques, en restreignant ou pas à certains types d’établissement : communes (COM), groupement ordonné de communes (GEO) (voir annexes 4 et 5 de la circulaire), département, académie. Et, bien sûr, demander une Zone de Remplacement (ZR).

Pour les agrégé·es :

Les vœux précis en lycée sont bonifiés à 90 pts, et les vœux géographiques restreints aux lycées, sont bonifiés à 120 pts.

Pour les PLP

Pour les vœux portant sur des postes de type PLP en LPO, indiquer de façon précise le numéro d’immatriculation de l’établissement concerné et non celui de la section d’enseignement professionnel, pour les vœux portant sur une SEGPA, indiquer le numéro d’immatriculation de la SEGPA (et non celui du collège).

Pour tou·tes les candidat·es

Certains vœux sont bonifiés (voir plus loin et dossier intérieur) à condition de cocher, lors de la saisie sur Iprof-SIAM, dans la rubrique « type d’établissement », la case correspondant à « tout type d’établissement » (attention, pour les PLP de disciplines professionnelles, un vœu géographique « tout type d’établissement » peut amener à être nommé en SEGPA).

Quand il n’y a qu’un seul établissement dans la commune, pour obtenir la bonification de rapprochement de conjoint ou de mutation simultanée, saisir le vœu COM de l’établissement, et non pas le code de l’établissement.
Le fait d’avoir coché « tout type d’établissement » est confirmé par une étoile * sur votre accusé de réception de demande de mutation. Ne pas oublier, alors, de vérifier que les rubriques sont bien conformes à la saisie.
Le barème permet de départager les candidat·es en fonction de certains critères et selon l’ordre des vœux formulés. Les vœux précis sont traités prioritairement, si plusieurs possibilités d’affectation s’offrent au sein de la zone géographique considérée.
S’il n’y a pas de vœu « précis » indicatif précédant le vœu large pour orienter l’affectation, la mutation est envisagée de manière indifférenciée sur la zone géographique.

Attention !

Attention, tout poste occupé est susceptible d’être vacant : tout poste peut se retrouver libéré à l’issue du mouvement intra-académique. N’hésitez donc pas à demander un poste même s’il n’apparaît pas libre sur SIAM.
Certains postes comportent un complément de service à effectuer dans un autre établissement. Les postes vacants à complément de service figureront sur le site académique (rubrique – Personnels de l’Académie -), avec l’indication d’un complément de service donné.

Attention à la formulation des vœux, si vous ne sélectionnez pas le code correct correspondant à vos vœux, votre affectation ne sera pas conforme à vos souhaits.

Les TZR

Les Zones de Remplacement (ZR)

Il existe, suivant les disciplines, différentes zones de remplacements : infra-départementale (ZRE, voir annexe 7.1 de la circulaire), départementales (ZRD, voir annexe 7.2) et académique (ZRA, annexe 7.3).

Attention, les 8 zones infra-départementales n’existent qu’en Lettres Modernes, Anglais, Histoire-Géographie et EPS. Malgré nos demandes répétées, il est encore possible de saisir sur SIAM ces ZRE dans des disciplines où elles n’existent plus ! Si vous formulez un vœu en ZRE infra-départementale en dehors de ces 4 disciplines, votre vœu sera inopérant. Si vous formulez deux vœux dans 2 ZRE d’un même département, le premier sera invalidé et le second sera transformé en vœu ZRD.
Les candidat·es demandant une ZR doivent saisir 5 préférences au sein de la ZR concernée à la rubrique « saisissez vos préférences pour la phase d’ajustement » (voir ci dessous).

Bonifications accordées aux TZR

Si un·e TZR souhaite ou doit participer au mouvement intra, il bénéficie d’une bonification valable sur tous les vœux liée à l’ancienneté acquise dans le poste (dans la ZR).
De plus, celles et ceux souhaitant obtenir un poste fixe en établissement sur le département correspondant à l’établissement de rattachement (RAD) bénéficient d’une bonification supplémentaire (stabilisation sur poste fixe).

Les candidat·es

Les candidat·es volontaires

Il s’agit ici notamment des titulaires de l’académie souhaitant changer d’affectation au sein de l’académie : dans ce cas il ne faut pas mettre le poste qu’on occupait précédemment ni même une zone plus large qui le comprend (COM, GEO, DPT…) car tous les vœux qui suivent seraient invalidés (il en va de même pour les TZR qui doivent veiller à ne pas redemander leur ZR). Si votre barème est insuffisant pour obtenir vos vœux, vous êtes maintenu-e sur votre poste.

Les candidat·es obligatoires

Les stagiaires peuvent prétendre à des bonifications s’ils les ont obtenues à l’Inter, consultez le dossier intérieur pour les modalités. Les candidat·es en mutation obligatoire n’ayant pas formulé de vœu au mouvement intra-académique seront affecté·es selon les besoins de l’académie.

Conseil d’ordre général

Pour les mutations obligatoires : la stratégie conseillée est de partir d’un vœu précis et d’élargir à des vœux moins précis ; cependant selon votre situation familiale, selon votre corps (PLP, certifié, agrégé…) nous vous conseillons de contacter les élu-e-s paritaires pour qu’ils puissent vous conseiller au mieux de vos intérêts.

Collègues en réintégration

Pour les collègues en réintégration (suite à une disponibilité ou un congé avec perte de poste) une bonification peut être attribuée sur le vœu « tout poste dans le département d’affectation d’origine » (pour les ex TZR sur la ZR départementale ou académique d’origine) (Voir dossier intérieur).

Procédure d’extension

La procédure d’extension : elle concerne tou·tes les participant·es obligatoires sauf les collègues victimes d’une mesure de carte scolaire ou ceux ayant au moins 300 pts de barème fixe et ayant formulé au moins un vœu GEO. Si aucun des vœux n’a pu être satisfait, cette procédure consiste à rechercher tout poste dans le département du premier vœu, puis, si aucun poste ne peut être attribué, tout poste en ZR dans le département. Puis de même dans les départements suivant l’ordre de la table d’extension :

  • pour les Yvelines, 95 puis 91 puis 92 ;
  • pour l’Essonne, 78 puis 92 puis 95 ;
  • pour les Hauts-de-Seine, 95 puis 91 puis 78 ;
  • pour le Val d’Oise, 78 puis 92 puis 91.

Attention : Le barème retenu lors de cette procédure est le barème le moins élevé retenu dans les vœux du candidat.

TZR ne souhaitant pas participer au mouvement

Les TZR ne souhaitant pas participer au mouvement intra-académique peuvent saisir sur SIAM leurs 5 préférences pour l’année suivante, du 14 mars au 27 mars (ainsi que les candidat-e-s au mouvement intra demandant une ZR) : attention à ne pas confondre sur SIAM la rubrique « saisissez vos préférences pour la phase d’ajustement » et celle « Consultez votre dossier et saisissez vos vœux de mutation » (sous peine de demander une mutation non souhaitée).

TZR n’ayant pas formulé leurs préférences sur SIAM

Les TZR n’ayant pas formulé leurs préférences sur SIAM (ou les personnels nommés TZR par extension, à l’issue de la phase intra) devront renseigner leurs préférences, sur le formulaire en annexe 1 de la circulaire académique TZR, et les transmettre à la DPE au plus tard le 14 juin. Les affectations seront affichées à partir du 7 juillet sur I-prof, rubrique « votre dossier ». Les affectations à l’année sur poste provisoire sont prioritaires (les TZR n’ayant pas formulé de préférence ou ayant noté leur souhait d’effectuer de courtes ou moyennes suppléances sur le formulaire, ne seront pas prioritaires sur les affectations à l’année).

Éducation prioritaire

La réforme de l’Éducation prioritaire s’est mise en place depuis la circulaire du 4 juin 2014 et la constitution d’une nouvelle carte de l’Éducation prioritaire du 17 décembre 2014.
La CGT Éduc’action continue à dénoncer cette réforme qui nie les réalités de terrain au profit d’une logique purement comptable, provoque la sortie d’établissements pourtant sensibles de tout dispositif et n’apporte aucun moyen supplémentaire en terme de taux d’encadrement pour les établissements concernés par la réforme.

Les lycées restent exclus de l’Éducation prioritaire malgré une mobilisation importante à travers le collectif Touche Pas A Ma ZEP dont la CGT est partie prenante.
La CGT Éduc’action revendique l’intégration des lycées dans une carte de l’éducation prioritaire, à partir de critères objectifs et partagés, et un budget permettant le classement de tous les établissements qui le nécessitent ainsi qu’une diminution des effectifs par classe.

Pour le mouvement une phase transitoire a été mise en place pour la fin du dispositif APV (affectation sur poste valorisé) que la mobilisation n’a permis de prolonger que jusqu’à 2020. Seul subsiste le dispositif concernant les établissements REP et politique de la ville et un autre concernant les établissements REP+. Le risque reste grand de voir augmenter les demandes de sortie de ces établissements impliquant une augmentation des barres d’entrée ailleurs et surtout risque de vider des établissements qui nécessitent pourtant une plus grande stabilité des équipes.

Bonification à la sortie de l’Éduc prio

Pour les collègues travaillant en établissement Éducation Prioritaire :
Une bonification forfaitaire à la sortie est accordée pour toute ancienneté de poste (prise en compte au 31/08/2022) supérieure ou égale à 5 ans. Cette bonification dépend du type d’établissement (REP+, Politique de la ville ou REP) (voir dossier)
On prendra la bonification la plus intéressante pour l’enseignant·e.

Sont concerné·es les collègues affecté·es à titre définitif, ou TZR ou ATP (affectation à titre provisoire) dans le même établissement et ayant exercé de façon continue et effective pour un service correspondant au moins à un mi-temps et à une période de 6 mois répartie sur l’année.

Bonification pour des vœux en Éduc prio

Valorisation à l’entrée en REP+ (non cumulable avec les bonifications familiales) :
Une bonification (non cumulable avec les bonifications familiales) est accordée sur tout vœu précis dans un établissement Éducation prioritaire ou sur des vœux larges (COM, GEO, DPT, ACA) « tout poste REP+ » (voir barème).
La liste des établissements concernés par ces mesures, et ouvrant droit à des bonifications de sortie, est en annexe 10 de la circulaire rectorale.

Les 32 établissements REP+ de l’académie de Versailles, réputés les plus difficiles, sont bonifiés à l’entrée ainsi qu’à la sortie pour les collègues ayant effectué au moins 5 années d’exercice ininterrompu dans le même APV y compris les TZR.

Attention, si vous êtes stagiaire, vous devez préciser si vous acceptez d’être nommé-e en établissement REP+. Si vous le refusez, vous ne pouvez pas y être nommé-e en poste fixe, même en extension ; dans ce cas vérifiez que vous ne demandez pas un tel établissement dans vos vœux (voir la liste en annexe 10 de la circulaire) sinon, ce dernier sera invalidé.

Vœux sur communes isolées

Certaines communes ou zones (définies dans l’annexe 6 de la circulaire), peuvent bénéficier de bonifications à l’entrée sur un établissement précis (40 points) ou sur le vœu large de GEO « Magny en Vexin et sa région » (60 points).
Attention : ces bonifications ne sont pas cumulables avec les bonifications familiales.

Une ancienneté supérieure ou égale à 5 ans dans un tel établissement permettra également d’obtenir une bonification de 40 pts sur des vœux ETB ou vœux larges restreints à un type d’établissement (LYC, CLG, éducation prioritaire…) et de 80 pts sur les vœux larges non restreints à un type d’établissement, uniquement dans l’académie de Versailles. Ces bonifications seront cumulables avec les bonifications familiales et possibles sur tous les vœux.

Vœu préférentiel

Une bonification est attribuée sur le même premier vœu large de type COM, GEO, DPT, sans exclure de type d’établissement (sauf agrégé·es demandant lycée) et hors spécifique académique, exprimé à partir de la deuxième année consécutive, sans aucune interruption ou changement de stratégie. Le vœu large tout type sera considéré comme un vœu préférentiel dès lors qu’il ne sera pas précédé d’un vœu précis établissement

Cette bonification de 10 points par an (max de 50 points) n’est pas cumulable avec les bonifications liées à la situation familiale.

RQTH

Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH). Les personnels bénéficiant de l’obligation d’emploi (voir la circulaire académique) ont droit à une bonification de 100 pts sur les vœux larges (GEO, ZRE, ZRD, DPT, ZRA, ACA) sans exclure de type d’établissement.

Bonification (éventuelle) des 1 000 pts : Les personnels bénéficiant de la RQTH, ou dont le conjoint bénéficie de la RQTH ou dont un enfant est reconnu handicapé ou malade peuvent en bénéficier sur certains vœux, non cumulable avec celle de 100 pts. Attention, cette bonification n’est pas automatique. Elle n’est attribuée par la Rectrice, après avis du médecin conseil, que si l’obtention de la mutation est considérée comme permettant l’amélioration des conditions de vie. Les vœux établissement ou commune ne sont bonifiés que de façon exceptionnelle. L’obtention de cette bonification à l’intra est indépendante de son obtention ou non à l’inter, la demande doit être faite même si elle avait déjà été faite à l’occasion du mouvement inter-académique.

Dans tous les cas, il est nécessaire de demander un dossier (à l’aide de l’annexe 3 de la circulaire) auprès de : Madame le Médecin Conseiller Technique de la Rectrice, Service Médical Infirmier et Social, 3, bd de Lesseps 78017 Versailles cedex.

Ce document devra ensuite être renvoyé, accompagné d’un dossier médical complet et récent, sous pli confidentiel, auprès du médecin conseiller technique du recteur, pour le 30 mars 2022, délai de rigueur.

Si la notification de RQTH est en cours d’instruction, elle devra être transmise avant le 18 mai 2022.

Le rapprochement de conjoint

Conditions de reconnaissance du rapprochement de conjoint

Pour que le rapprochement de conjoint (RC) soit reconnu, il faut que les conjoint·es exercent leur activité professionnelle dans deux communes différentes (sauf pour les candidat·es stagiaires).
Attention ! Le lieu d’exercice en télétravail ne peut être pris en compte.

Sont considérés comme conjoints : les agents mariés ou pacsés avant le 31/08/2021, les agents ayant un enfant, né et reconnu par les deux parents au plus tard le 31 décembre 2021, ou ayant reconnu par anticipation au plus tard le 31 décembre 2021, un enfant à naître (voir pièces justificatives en annexe 2 de la circulaire et sur notre dossier).

Le RC est accordé sur la résidence professionnelle du·de la conjoint·e ou sur la résidence privée du·de la conjoint·e si celle-ci est compatible avec la résidence professionnelle. Un RC peut être validé si le·la conjoint·e est inscrit à Pôle Emploi à condition d’attester d’une activité professionnelle antérieure géographiquement compatible avec le lieu d’inscription. Il peut être aussi validé sur une promesse d’embauche pour un emploi qui commencerait avant le 1er septembre 2022.

Ne peuvent être bénéficiaires les agents sollicitant un RC avec un stagiaire (sauf si celui-ci est assuré d’être nommé dans son académie de stage), un·e retraité·e, ou un·e étudiant·e.

Pour les collègues ayant participé à l’inter de façon obligatoire, le RC ne peut être validé à l’intra que s’il l’a été à l’inter et si l’intéressé·e a été affecté·e dans l’académie du rapprochement de conjoint ou dans une académie limitrophe (voir annexe 9 de la circulaire).
Pour les titulaires de l’académie de Versailles, le RC est également possible sur les départements de l’académie, limitrophes de l’académie de la résidence professionnelle ou privée du conjoint.

Ordre des vœux

Attention à l’ordre de vos vœux pour qu’ils soient bonifiés (voir dossier intérieur) : en cas de RC, le premier vœu départemental formulé doit correspondre à la résidence professionnelle ou privée du conjoint ou, si le candidat est affecté au mouvement inter-académique à Versailles en ayant demandé un RC dans une académie limitrophe, le premier vœu départemental formulé doit correspondre au département le plus proche de la résidence professionnelle ou privée du conjoint. Les autres vœux départementaux seront alors également bonifiés.

La formulation de vœux infra-départementaux doit obéir à la même logique. Le vœu établissement n’est pas bonifié (et peut donc se situer en dehors du département de RC), les vœux géographiques doivent être faits sur tout type d’établissement (sauf pour les agrégé-e-s qui peuvent restreindre à des vœux lycées).  Trouvez des exemples illustrant cette règle par ici.

Voir barème et modalités des vœux dans le dossier de suivi syndical

Les années de séparation

Principe

Les années de séparation ne sont prises en compte que pour les titulaires et stagiaires résidant professionnellement dans deux départements différents au moment de la demande et uniquement pour les vœux « département » ou « académie ».

Pour justifier d’une année de séparation, les conjoint·es doivent avoir travaillé au moins 6 mois dans 2 départements différents au cours d’une année scolaire, les périodes de congé parental et de disponibilités pour suivre le conjoint des candidats sont comptabilisées (voir dossier de suivi syndical). Les départements 75, 92, 93 et 94 (petite couronne parisienne) forment une même entité, à l’intérieur de laquelle aucune année de séparation n’est comptabilisée.

Le décompte des années de séparation

Pour les enseignant·es n’ayant pas participé au mouvement 2021, chaque année de séparation demandée devra être justifiée (voir annexe 2 de la circulaire). Les agent·es ayant validé des années au mouvement 2021 conservent leur bonification mais doivent justifier de l’année en cours (2021-2022). Les agent·es entrant dans l’académie n’ont pas à justifier des années de séparation validées lors du mouvement inter 2022.

Autres situations familiales

La mutation simultanée

Elle est incompatible avec le rapprochement de conjoint·es.

La mutation simultanée ne peut se faire qu’entre 2 titulaires ou 2 stagiaires. Les vœux doivent être formulés dans le même ordre et sont bonifiés si et seulement si la mutation simultanée se fait entre 2 conjoint·es (voir barème dans le dossier de suivi).

Pièces justificatives
SituationPièces justificatives
Conjoint·es marié·esPhotocopie du livret de famille
Conjoint·es pacsé·esJustificatif établissant l’engagement dans les liens d’un PACS antérieur au 31/08/2021 et extrait d’acte de naissance portant l’identité du partenaire et le lieu d’enregistrement du PACS daté postérieurement au 01/09/2021
Union libre avec enfantsActe de naissance reconnu par les deux parents pour les enfants nés avant le 31/12/2021.
Certificat de grossesse et reconnaissance anticipée antérieurs au 31/12/2021 pour les enfants à naître.
Pièces justificatives pour la mutation simultanée

L’autorité parentale conjointe

Elle tient compte des situations de garde conjointe ou alternée (justificatifs des décisions de justice) et de l’activité professionnelle de l’autre parent.

Pièces justificatives
SituationPièces justificatives
Autorité parentale conjointe– Décision de justice et/ou justificatifs définissant les modalités d’exercice du droit de visite ou de l’organisation d’hébergement
– Toutes pièces justificatives concernant l’affectation sollicitée (attestation liée à l’activité professionnelle de l’autre parent, ou certificat de scolarité de l’enfant et toute pièce pouvant justifier de l’adresse de l’autre parent détenteur de l’autorité)
– Copie du livret de famille (parent et enfant) ou extrait d’acte de naissance de l’enfant à charge de moins de 18 ans au 31/08/2022
Pièces justificatives d’une situation d’autorité parentale conjointe

Bonifications liées aux enfants

25 points (vœu COM, GEO et ZRE) ou 100 points (vœu DPT, ACA, ZRD, ZRA) sont accordés par enfant à charge de moins de 18 ans au 31/08/2022 à condition d’avoir obtenu le Rapprochement de Conjoint (RC) ou l’autorité parentale conjointe (APC).

Pièces justificatives
SituationPièces justificatives
Enfant(s) né(s)– Extrait d’acte de naissance ou copie du livret de famille.
– Déclaration d’impôts mentionnant le nombre d’enfants à charge
Enfant(s) à naître– Les certificats de grossesse, délivrés au plus tard le 31 décembre 2021
– Pour les agents pacsés ou en union libre : attestation de reconnaissance anticipée antérieure au 31 décembre 2021
Pièces justificatives pour les bonifications liées aux enfants à charge de moins de 18 ans

Les personnels en mesure de carte scolaire (MCS)

Sont concerné·es les collègues dont le poste est supprimé ou transformé. S’il y a plusieurs collègues au sein d’une même discipline, le chef d’établissement doit faire appel au volontariat (voir circulaire MCS sur le départage au cas où il y aurait plusieurs volontaires). S’il n’y a pas de volontaire, le collègue ayant la plus faible ancienneté dans l’établissement voit son poste supprimé (voir circulaire MCS en cas d’égalité d’ancienneté).

Les personnels concernés par une MCS doivent participer obligatoirement à la phase intra-académique, et bénéficient d’une bonification de 1500 points attachée à 4 vœux formulés dans cet ordre : le vœu correspondant à l’établissement actuel d’affectation (obligatoire pour déclencher la bonification), le vœu « tout poste dans la commune de l’établissement actuel », le vœu « tout poste dans le département » de l’établissement, le vœu « tout poste dans l’académie ». Ces vœux ne doivent exclure aucun type d’établissement (sauf pour les agrégé·es qui pourront ne demander que des lycées).
Ces vœux « obligatoires » seront traités de la manière suivante : recherche d’un établissement du même type dans la commune, puis, par défaut, de tout établissement dans la commune. La recherche s’effectuera ensuite de la même façon, commune après commune, par éloignement progressif.

Des vœux « personnels » peuvent également être formulés, mais ne donneront pas lieu à une bonification. Contrairement à la réaffectation sur un vœu bonifié au titre de MCS, l’affectation sur vœu « personnel  » ne s’accompagne pas de la préservation de l’ancienneté acquise dans le poste supprimé. Il convient donc d’être particulièrement vigilant dans la formulation des vœux et, notamment, de ne pas formuler de vœux larges plus extensifs avant les vœux bonifiés.

Les personnels concernés par une mesure de carte scolaire antérieure à 2022 peuvent bénéficier d’une bonification prioritaire illimitée dans le temps de 1500 points pour l’établissement ayant fait l’objet de la suppression, ainsi que pour la commune correspondante si l’agent a été affecté en dehors de celle-ci (sur vœu bonifié ou pas). La bonification prioritaire s’étendra au département correspondant dans l’hypothèse où l’intéressé-e aura été réaffecté-e en dehors de ce département.
Les collègues concernés ne doivent pas hésiter à prendre conseil auprès de nos élu·es paritaires. Pour plus de détails consultez la circulaire MCS.

Mouvement sur poste spécifique académique

Vous pouvez également candidater pour un poste spécifique académique via le mouvement spécifique, en parallèle ou pas à la formulation de demandes au mouvement intra académique (voir circulaire académique « postes spécifiques »). Il s’agit de postes qui dépendent des avis des inspecteurs et/ou des chefs d’établissement : il n’existe pas de barème mais les candidats sont classés. Vous devez impérativement placer ces vœux avant ceux éventuellement demandés au mouvement intra académique général (ils sont donc prioritaires sur ces derniers).

Les candidat-e-s doivent mettre à jour leur CV dans la rubrique I-prof et rédiger obligatoirement en ligne une lettre de motivation par laquelle ils-elles expliciteront leur démarche. Ne pas oublier de prendre l’attache du chef d’établissement dans lequel se situe le poste sollicité pour un entretien.

Interface de SIAM pour le dossier du mouvement spé

Envoi impérativement par les candidats des dossiers de candidatures (pièces justificatives comprises) via iProf/siam du 14 au 27 mars, 23h59. Toute la procédure est dématérialisée.

Lors de la constitution de votre dossier de mutation, soyez extrêmement vigilant  aux pièces justificatives que vous devez fournir (annexe 2 de la circulaire), par exemple : livret de famille, PACS, reconnaissance de l’enfant ou de l’enfant à naître ; vérifiez bien les dates des documents qui vous sont demandés.