CAPA CERTIFIE

agreges

 

 

TOUTES ET TOUS ENSEMBLE, POUR NOS CONDITIONS DE TRAVAIL ET LA DEFENSE DES SERVICES PUBLICS !

 Ces dernières années, nous avons connu une détérioration de nos conditions d’exercice et des conditions d’étude de nos élèves. La montée, très forte, des effectifs en collège puis en lycée, s’est ajoutée aux suppressions de postes des gouvernements Sarkozy ; malgré les promesses du candidat Hollande en 2012, les créations de postes des deux dernières rentrées n’ont même pas compensé les départs en retraite, le recours aux enseignant-e-s non-titulaires augmente chaque année et les remplacements ne sont pas assurés dans de nombreuses matières. Les locaux des collèges et lycées de notre académie se dégradent et les projets de construction ont tellement de retard que l’on se demande où vont aller les milliers de collégiens et de lycéens dès les prochaines rentrées! Les réformes (Livret Personnel de Compétence, réforme du lycée, réforme des ZEP...) ont pesé lourd sur les enseignant-e-s et leurs missions. Aujourd’hui, l’académie de Versailles voit le nombre de réseaux d’éducation prioritaire diminuer de 9 collèges RRS, avec les écoles de leur réseau (10 en moins, - 8 dans le 92, -2 dans le 78, et +1 dans le 95). Quant aux lycées, le ministère ne communique pas sur leur maintien éventuel dans l’éducation prioritaire.Cette diminution du nombre de réseaux est inacceptable.Pour rappel, la dotation éducation prioritaire représente seulement 1,5% du budget global de l’éducation, l’effort pour résorber les inégalités est donc déjà très insuffisant et cette réforme va encore enlever des moyens à de nombreux établissements et écoles.Pour eux, ce seront des dotations horaires diminuées, moins de dédoublement possible, moins de projets, avec, pourtant, les mêmes élèves. Ces établissements commencent à se mobiliser pour lutter contre leur sortie de zone d’éducation prioritaire, la CGT Education avec ses sections syndicales d’établissement, s’engage dans cette mobilisation dans un cadre unitaire large.

 

Redonner du sens à nos métiers, lutter contre la mise en concurrence généralisée des personnels et des établissements, combattre les logiques managériales qui se développent au détriment des conditions de travail et de la qualité du service public, lutter contre l'échec scolaire et tendre vers une véritable démocratisation du collège, du lycée et de l'université : tels sont les principes portés par la CGT Educ'Action.

 

La CGT Educ’action revendique :

 

• Une amélioration radicale du collège : abandon du Socle Commun et du Livret Personnel de Compétences. Des moyens pour un véritable collège unique

 

• L’abrogation des réformes Chatel du Lycée Général et Technologique

 

• L’égale dignité des trois voies du lycée et la fin de la hiérarchisation des filières

 

• Une baisse significative des effectifs par classe.

 

• Des seuils de dédoublement définis nationalement selon les disciplines

 

• L’amélioration des conditions d’exercice : stop à la gestion par les compléments de service et les HSA, des brigades de Titulaires Remplaçant-e-s volontaires sur une zone réduite…

 

• Le maintien des maxima de service hebdomadaires fixés nationalement

 

Nous pensons qu’il faut organiser à la fois la lutte collective de la manière la plus unitaire possible et la défense des situations individuelles de chacun. Depuis 3 ans la CGT Educ’action a des élu-e-s paritaires certifié-e-s dans notre académie, ilsdéfendent les collègues, dans les commissions paritaires, notamment pour les promotions d’échelon, les contestations de note administrative, la prise en compte de tous les éléments pour les barèmes de mutations… beaucoup de collègues, syndiqué-e-s ou non, ont déjà fait appel aux informations et au soutien de nos élu-e-s. C’est le cas aussi de nombreux personnels contractuel-le-s qui, pour leur reclassement, pour la reconnaissance de leur service en vue d’accéder aux concours réservés ou tout simplement pour leur défense en vue de la prolongation de leur contrat, ont fait appel à la CGT Educ’action Versailles.

 

 

N'hésitez donc pas à vous syndiquer, et pensez à voter et faire voter CGT lors des prochaines élections professionnelles, du 27 novembre au 4 décembre 2014.