Cher-e-s collègues,

 

Notre organisation syndicale a été saisie par plusieurs d’entre vous suite au message qui avait été adressé aux contractuel-le-s de l’académie de Versailles à la fin du mois de mai.

 

Nous avons alors écrit au Recteur pour lui signifier notre inquiétude et demander des explications.

 

 

Vous trouverez ci-dessous un extrait de ce courrier, pour lequel nous avons retiré les mentions nominatives : 

 

« Monsieur le Recteur,

 

Monsieur le Secrétaire Général-Adjoint, DRH

 

Suite à des retours qui se multiplient, notre organisation syndicale s'inquiète très fortement du traitement réservé aux personnel-le-s contractuel-le-s dans notre académie.

 

D'une part le dernier message envoyé aux contractuel-le-s pour les convoquer afin de signer leurs nouveaux contrats pose plusieurs problèmes de forme et de fond.

 

D'autre part, nous portons à votre connaissance des cas de collègues qui sont à notre avis discriminées en tant que femmes, et de surcroît en tant que femmes placées en congé maternité, alors même que l'académie se lance dans un processus de labellisation égalité professionnelle. Autant vous dire que le signal envoyé par vos services ne nous semble pas des plus prometteurs.

 

 

- Concernant le message aux contractuels, je vous rappelle son contenu ci-dessous en surlignant en jaune les points qui nous ont choqué ou posé problème :

 

"XXXXXXXXXXXXXXXXX
Date : jeudi 24 mai 2018


Objet : PROPOSITION DE CONTRAT 1 AN ACADÉMIE DE VERSAILLES


À :
NOM : XXXXXXXXXX

PRENOM : XXXXXXXXXXX

DISCIPLINE : XXXXXXXXXXXXX


Objet : Votre situation à la rentrée 2018


Les besoins de remplacement dans votre discipline sont en forte augmentation.
Vous avez émis le souhait de renouveler votre contrat à la rentrée 2018 dans notre académie.
Je vous propose un contrat pour une durée de 1 AN  à compter du 01/09/2018. (Aucun contrat d’une durée de deux ans n’est proposé cette année aux contractuels).

Ce contrat sera établi sur votre base indiciaire actuelle à temps complet. Il mentionnera un établissement de rattachement qui sera celui qui assurera votre gestion (bulletins de paie, congés…).


ATTENTION : aucune demande de modification d’établissement de rattachement ne sera prise en compte.


Votre affectation s’effectuera sur un poste à temps plein (18h) (aucune demande de modification de quotité ne sera prise en compte) à l’année ou sur des suppléances dans un établissement de l’académie en fonction des besoins. Entre 2 suppléances, vous devrez rejoindre votre établissement de rattachement. Le chef d’établissement de votre établissement de rattachement devra vous établir un emploi du temps pour assurer des activités de nature pédagogique dans la limite de votre obligation règlementaire de service


D’autre part, vous pouvez être affecté(e) dans un établissement situé à 1H30 maximum de votre domicile (durée de trajet moyen en Ile de France).

Votre rémunération sera garantie à temps complet même si la quotité d’affectation est inférieure au temps plein et vous percevrez des HSA si la quotité est supérieure au temps plein.


 Si vous acceptez les conditions de recrutement ci-dessus, je vous invite à venir signer votre contrat :


DATE ET HEURE

RECTORAT DE VERSAILLES

SITE DE LESCOT

SALLE E30

7 RUE PIERRE LESCOT

78000 VERSAILLES



Attention :

Pour se rendre à votre lieu de convocation en transport en commun :
(Stationnement payant autour du Rectorat)

•GARE SNCF VERSAILLES MONTREUIL à 5 minutes à pied

•GARE SNCF VERSAILLES CHANTIERS puis prendre le BUS R (arrêt SAINT SYMPHORIEN)


Nous vous remercions de prendre vos dispositions les jours de grève.

- un contrôle visuel des sacs pourra être réalisé par les vigiles,

- un badge de circulation permettant l’identification des visiteurs sera remis à votre entrée dans le rectorat. Celui-ci devra être porté de manière visible,

- les bagages volumineux ne seront pas admis au sein du rectorat.

 


Merci de bien vouloir vous présenter muni(e) de cette convocation et d’une pièce d’identité.

En cas d’absence à cette convocation, je considèrerai que vous avez refusé cette proposition et serez affecté(e) selon les besoins après la rentrée scolaire.

Les enseignants contractuels concernés par ce dispositif sont nombreux, 
il ne sera pas possible de répondre à vos questions ni par mail ni lors de la signature du contrat.


 

Pour commencer nous nous étonnons que les contrats de 2 ans ne soient plus d'actualité, alors que notre académie a besoin de stabiliser ses personnels. Nous sommes surpris aussi qu'aucune modification de quotité ne soit envisageable alors que des collègues pourraient avoir besoin de bénéficier de temps partiel (par exemple pour élever un enfant...)

 

Il faudra aussi nous communiquer les sources des services du rectorat qui permettent d'affirmer que la "durée de trajet moyen en Île de France" est de 3h00 (2 x 1h30 pour un aller-retour). Les sources que nous avons pu consulter oscillent en effet entre 68 mn et 90 mn aller-retour ! Si ce critère était retenu alors j'imagine que le rectorat s'engagera à affecter les contractuels à moins de 40 mn de chez eux. Merci de nous le confirmer afin que nous puissions informer les collègues de cette bonne nouvelle.

 

Enfin, le ton employé est particulièrement méprisant pour les collègues : obligation de les faire se déplacer en les convoquant à une heure précise sous peine de ne pas obtenir leur contrat et surtout affirmation qu'on ne pourra pas répondre à leurs questions ni le jour de la signature ni par mail ! Jusqu'alors les contrats étaient retournés par voie postale avec l'indication d'un délai. Cette politique de ressources humaines est pour tout dire très inquiétante et nous la déplorons vivement, sachant que ce mail a été adressé en grand nombre (plusieurs nous ont été transmis, pour des disciplines différentes, et de nombreux collègues nous ont signifié leur malaise par téléphone).

 

- Concernant les faits qui relèvent, selon notre analyse, de la discrimination [Sont évoqués ici des dossiers individuels que nous suivons…]

 

Pour ces cas nous attendons votre réponse, avant de saisir le Défenseur des Droits ainsi que la secrétaire d'Etat chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes et de communiquer si cela s'avérait nécessaire pour dénoncer un traitement qui ne nous semblerait pas acceptable s'il était confirmé.

 

Recevez, Monsieur le Recteur, Monsieur le secrétaire général adjoint DRH, l'assurance de notre attachement à un service public d'éducation de qualité et respectueux de l'égalité et de la dignité des collègues, même les plus précaires.

 

 

La CGT Educ’action Versailles, est aux côtés des personnels précaires et s’engage à les défendre !

Nous revendiquons la titularisation des contractuel-le-s sans condition de concours, ni de nationalité.

 

 

N’hésitez pas à prendre contact pour faire valoir vos droits, en nous écrivant à l’adresse suivante : cgteducversailles@gmail.com